Tout savoir sur le traitement homéopathique

Homéopathie et allopathie sont deux concepts à premier abord exclusifs l’un de l’autre.

Aujourd’hui, elles sont les deux grandes méthodologies thérapeutiques. L’allopathie est le terme qui reflète la thérapie classique, souvent utilisée par les homéopathes, dont le principe est d’utiliser des substances actives qui ont des effets opposés à ceux des pathologies. Cependant, l’homéopathie fait partie du vaste domaine des thérapies non conventionnelles, appelées également médecines alternatives, complémentaires, douces, parallèles ou holistiques.

Alors, qu’est-ce que l’homéopathie ? Quels sont les principes du traitement homéopathique ? Est-ce que les traitements homéopathiques sont réellement efficaces ?

Qu’est-ce qu’un traitement homéopathique ?

L’homéopathie est une approche thérapeutique fondée sur le principe de similitude (du grec homoios « semblable » et pathos « maladie »), qui désigne  » soigner par ce qui est semblable à la maladie « . Elle consiste à administrer, à de très faibles doses ou des infinitésimales, des substances capables de provoquer, à des concentrations différentes, chez des sujets sains des manifestations semblables à celles présentées par le malade.

Le principe de cette pratique thérapeutique repose sur le triptyque : similitude, infinitésimalité et individualisation.

Principe de similitude

Le principe de similitude représente le premier principe énoncé par le fondateur de l’homéopathie, Samuel Hahnemann, en 1796. Il désigne toute substance susceptible d’induire à des doses croissantes chez une personne saine des symptômes pathologiques, d’une part. D’autre part, capable à des doses spécifiques de faire disparaître des symptômes similaires chez une personne malade qui les présente.

Article qui pourrait vous intéresser :  Comment réduire l'anxiété avec l'homéopathie ?

Principe d’infinitésimalité

Le principe de l’infinitésimalité désigne que les médicaments utilisés dans l’homéopathie sont obtenus par des séries de dilutions d’une substance active appelée également souche. Les souches homéopathiques peuvent avoir de trois différentes origines : végétale, animale ou minérale.

Pour éviter la toxicité, ces souches sont préparées par des dilutions, soit selon la méthode hahnemannienne, appelée ainsi par rapport à Hahnemann, ou selon la méthode korsakovienne, nommée comme suit par rapport à Simeon Nicolaïevich von Korsakov.

Principe d’individualisation

Le principe d’individualisation ou de globalité désigne que l’homéopathie appréhende d’une manière générale la personne dans sa globalité physique et psychique et non pas que les symptômes et manifestations liés à la maladie. En d’autres mots, le traitement homéopathique est personnalisé et adapté parfaitement à la personne à traiter.

Comment se déroule une consultation pour un traitement homéopathique ?

La consultation en homéopathie dans la plupart des pays, dont la France, est médicale, puisque seuls les médecins ouvrent droit à la prescription des médicaments. Le plus souvent, elle se passe en deux temps :

  • l’observation : le patient est observé par le médecin afin de déterminer son profil homéopathique ;
  • l’interrogatoire : l’observation sera complétée par un interrogatoire détaillé dans le but de bien identifier l’histoire de l’individu, son mode de vie et tous ses antécédents familiaux.

C’est de cette manière que le médecin va pouvoir proposer un traitement et conseiller au malade des examens supplémentaire si nécessaire.

Quels sont les trainements homéopathiques ?

Cette pratique thérapeutique est envisagée dans le cas de différents troubles et complications de santé. Plusieurs études scientifiques ont constaté que le traitement homéopathique a des effets bénéfiques en :

  • cas de rhume et d’asthme ;
  • cas de trouble de sommeil ;
  • cas de surpoids ou d’obésité ;
  • cas de vomissements relatifs aux reflux gastro-œsophagiens ;
  • cas de fibromyalgie ;
  • cas d’inflammation ;
  • cas d’arthrose et polyarthrite rhumatoïde ;
  • cas de céphalées ;
  • cas de dépression et d’anxiété ;
  • cas de menstruation ;
  • cas d’accouchement ;
  • cas de ménopause.
Article qui pourrait vous intéresser :  Quels sont les traitements homéopathiques de la cystite ?

Le traitement homéopathique est une pratique qui ne cesse de capturer l’attention de plus en plus des professionnels de santé. Cette pratique thérapeutique paraît prometteuse et mérite bien d’être plus et mieux exploitée et valorisée afin de comprendre ses différents mécanismes d’action.