Prévention des troubles musculosquelettiques : le rôle du siège ergonomique

Touchant les membres supérieurs et le dos, les troubles musculosquelettiques (TMS) peuvent apparaitre ou être aggravés à cause de l’activité professionnelle. Réduire les contraintes et aménager les postes de travail avec un siège ergonomique professionnel peuvent néanmoins permettre de les prévenir.

Les TMS : qu’est-ce que c’est ?  

Susceptibles d’apparaitre dans tous les secteurs d’activité professionnelle, les TMS impactent la vie des salariés, comme de leur entreprise.  

Quelles parties du corps ?  

Les parties du corps les plus touchées par les TMS sont : 

  • les membres supérieurs : soit, les épaules, les coudes ou encore, les poignets et les doigts,  
  • mais également le bas du dos,  
  • et plus rarement, les genoux.  

Comment apparaissent ces troubles ?   

Les facteurs qui favorisent leur apparition peuvent être aussi bien physiques (efforts importants, gestes répétitifs, mauvais placements) que psychosociaux (monotonie des tâches, pressions). Ils peuvent, tous autant qu’ils sont, avoir un impact négatif dans l’apparition des TMS comme dans leur durée ou encore, leur aggravation.  

Quel impact en entreprise ?  

 Synonymes de douleurs chroniques pour les salariés, les TMS peuvent être à l’origine de pertes de productivité mais également d’absences régulières. Lorsqu’ils entrainent maladies professionnelles et accidents de travail, les troubles musculosquelettiques ont un coût concret pour les entreprises. Heureusement, quelques mesures, comme l’investissement dans un siège ergonomique pour le confort du dos Allée du Bureau peut permettre d’éviter facilement l’apparition de séquelles lourdes.   

Prévenir les TMS en entreprise 

Prévenir l’apparition des troubles musculosquelettiques en entreprise est heureusement possible, à condition d’agir collectivement et individuellement.  

Article qui pourrait vous intéresser :  L'impact de l'allaitement sur les prothèses mammaires

2 étapes pour une prise de conscience efficace 

Adopter les bons gestes

Afin de préserver sa santé, chaque salarié doit prendre garde à sa posture durant son temps de travail et adopter la position la plus confortable pour le bien-être de ses muscles et articulations. Dans le cadre d’une activité professionnelle où l’effort physique est intense et/ou prolongé, un échauffement est de rigueur.  

Identifier les situations à risques et les corriger

Issue d’un travail collaboratif, l’identification des situations à risques est évidemment la meilleure manière de les corriger. Une bonne analyse des contraintes permettra de revoir l’organisation au sein de l’entreprise de manière concrète et de réduire les récidives.  

L’adaptation du matériel : focus sur le siège ergonomique 

Outre l’identification des problèmes récurrents (répétitions de mouvement, manutentions trop lourdes, cadences trop élevées ou même, températures trop basses), il est important d’adapter le matériel aux problématiques soulevées. Pour le travail en entreprise, un siège ergonomique de bureau réglable peut être considéré comme un incontournable.   

L’allié de votre dos

C’est un fait que vous avez peut-être tendance à oublier : votre corps n’est pas fait pour rester trop longtemps en position assise. En conservant cette posture sur une trop longue durée : 

  • vous exposez vos disques intervertébraux à une pression trop forte,  
  • mais vous contraignez également vos muscles dorsaux et abdominaux à un relâchement inévitable.  

S’il ne peut être considéré comme une solution miracle, un siège ergonomique de bureau permet de soulager certaines zones de votre corps et d’éviter les extensions et les pressions musculaires trop fortes. Il permet de retrouver un bon équilibre et favorise à la fois le relâchement des épaules, le soutien du dos et la bonne posture des bras et des pieds au sol.   

Article qui pourrait vous intéresser :  Peut-on traiter un bouton de fièvre avec l'homéopathie ?

4 critères pour bien choisir votre chaise de bureau ergonomique 

Aucune norme ne vient réglementer la fabrication des chaises de bureau dites ergonomiques. Pour faire la différence entre un siège de bureau de qualité et un modèle qui ne vous apportera que peu de soulagement, il est donc important de connaître les critères de sélection.  

  • Le soutien lombaire  

Un siège ergonomique avec soutien lombaire réglable est un incontournable. L’option gonflable est certainement la plus efficace car, facile à adapter en fonction de ses besoins du moment.  

  • Une assise réglable 

Une assise réglable offre un confort personnalisé et surtout, une posture optimale au fond du siège.  

  • L’inclinaison 

Profiter d’un siège ergonomique adapté, c’est également pouvoir personnaliser l’inclinaison du dossier et de l’assise avec une bascule plus ou moins accentuée.  

  • Le repose-tête et les accoudoirs 

On le pense parfois superflu mais le repose-tête fait partie des atouts du siège ergonomique. Il permet de soulager les cervicales mais également les épaules. Sans accoudoirs, un siège de bureau favorise les mouvements. Lorsqu’ils sont présents, ils offrent un soutien intéressant aux bras, comme à la colonne vertébrale.