Homéopathie et nez bouché : comment se soigner grâce à l’homéopathie ?

Beaucoup de symptômes, comme les éternuements, le refroidissement, le nez bouché et les maux de gorge peuvent être soulagés grâce à l’homéopathie. Durant un rhume, les muqueuses du nez s’enflamment et produisent du mucus, ce qui donne soit un nez qui coule ou un nez bouché.

Il existe un tas de choses qui peuvent soulager un nez bouché, mais dans cet article, nous nous intéresserons plus à l’homéopathie. On vous dit tout dans les prochaines lignes !

Guérir de son rhume grâce à l’homéopathie

L’homéopathie est une pratique qui permet de guérir des maladies aiguës et chroniques, ce qui fait d’elle une solution adaptée et fiable pour un bon nombre de maladies.

À chaque poussée ou sensation d’aggravation des symptômes, les médicaments devraient être pris, puisque le principe de l’homéopathie est d’administrer un médicament capable de provoquer les mêmes symptômes de la maladie et de les traiter.

En cas de nez bouché, il faut prendre :

  • Belladonna 9 CH à raison de 3 granules par jour, ce médicament va agir sur l’inflammation du nez qui est responsable de son état ;
  • Sambucus nigra 5CH, si vous respirez par la bouche, ce médicament va vous aider à respirer par le nez à nouveau, il faut prendre 3 granules par jour ;
  • Sambucus nigra 9 CH est à prendre quand le nez est bouché avec une amélioration en position assise, à raison de 3 granules, 3 fois par jour ;
  • Lycopodium clavatum 9 CH est à prendre en cas de colique avec congestion nasale ;
  • Sabadilla officinarum 9 CH, un remède contre l’inflammation avec un écoulement important, il faut prendre 3 granules 4 à 5 fois par jour.
Article qui pourrait vous intéresser :  Comment traiter les problèmes de l'allaitement avec l'homéopathie ?

Il faut savoir que les granules homéopathiques sont à prendre en dehors des repas, à mettre sous la langue jusqu’à ce qu’elles fondent.

Comment prévenir un rhume ?

Les défenses immunitaires durant l’hiver connaissent une baisse de régime et il est important de bien manger et de se reposer afin d’éviter un rhume. Quels sont donc, les aliments à privilégier ?

Tout d’abord, il faut prendre les aliments qui sont riches en vitamines C, comme le citron, l’orange, le pamplemousse et le poivron rouge. En plus de contenir de la vitamine C, ces aliments sont très riches en antioxydants.

Les aliments riches en vitamine A, comme le beurre, l’huile de foie de morue et le jaune d’œuf sont à privilégier.

Il ne faut pas oublier de consommer suffisamment de protéines par jour, puisque le manque de protéines rend le corps fragile contre les virus et les bactéries. Il doit donc, à chaque repas, y avoir une quantité suffisante de protéines, qu’elle soit d’origine animale ou végétale : les légumineuses, les fruits de mer, les œufs, la volaille, les viandes…

Il y a les compléments alimentaires qui sont très utiles pour combler les carences en vitamines et minéraux dans le corps, vous pouvez opter pour des suppléments de vitamines E et C. Les oligo-éléments, comme le sélénium et le zinc sont intéressants.

Une fois que le rhume est là, il est fortement recommandé de consommer certains aliments, comme :

  • l’ail qui est un antiseptique naturel, il s’attaque aux virus et bactéries et c’est un très bon décongestionnant ;
  • le thé contient des antioxydants avec des propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires ;
  • le miel permet de lutter contre le rhume et soulage la gorge en recouvrant ses parois ;
  • les épices, comme la cannelle, le safran ou le clou de girofle stimulent le système immunitaire et décongestionnent les sinus.
Article qui pourrait vous intéresser :  L'efficacité de l'antidépresseur homéopathique dans le traitement de la dépression

L’homéopathie reste un traitement pour un bon nombre de maladies. Cependant, il faut savoir que le rhume est d’origine virale et jusqu’à présent, il n’y a aucun antiviral qui est adapté, et l’utilisation d’un antibiotique reste injustifiée !