Meilleur antidépresseur homéopathique : l’homéopathie contre la dépression

L’homéopathie en grec signifie la dépression et le médicament homéopathique est une substance capable de traiter les mêmes symptômes de la maladie afin de la traiter. En d’autres termes, elle va stimuler le corps pour qu’il se soigne lui-même. Les homéopathes sont des médecins qui sont consultés pour tous types de maladies, y compris la dépression, parce que oui, cette pratique agit sur les troubles dépressifs.

Nous allons parler dans cet article des meilleurs antidépresseurs homéopathiques, les avantages et les inconvénients d’un traitement homéopathique.

Quel est le meilleur antidépresseur homéopathique ?

Il faut savoir que le traitement homéopathique n’est pas et ne sera jamais générique, il s’adapte pour chaque patient et c’est uniquement l’homéopathe qui est apte à prescrire des médicaments homéopathiques pour vous traiter. Cependant, nous allons parler du meilleur antidépresseur homéopathique. Selon les médecins, le millepertuis ou l’Hypericum perforatum est la plante médicinale la plus utilisée pour traiter les troubles dépressifs, c’est une plante de référence ! Ces dernières années, il y a beaucoup d’études qui ont parlé de cette plante et ses effets sur la dépression et les résultats confirment que le millepertuis est efficace contre les dépressions légères à modérées. Néanmoins, les données sur la dépression sévère ne permettent pas de donner une conclusion.

Selon une méta-analyse, cet antidépresseur homéopathique a une bonne tolérance et possède une sécurité et une efficacité comparables aux antidépresseurs qui appartiennent aux inhibiteurs des récepteurs de la sérotonine. Néanmoins, l’efficacité du millepertuis reste toutefois limitée, parce que la durée selon les études varie entre 4 et 12 semaines.

Article qui pourrait vous intéresser :  Comment réduire l'anxiété avec l'homéopathie ?

Le millepertuis a d’autres propriétés médicinales, à savoir :

  • Analgésique ;
  • Anti-inflammatoire ;
  • Anxiolytique ;
  • Sédative ;
  • Antioxydante.

Posologie et mode d’administration

Tout comme les médicaments conventionnels, les médicaments homéopathiques répondent à un dosage qu’il faut respecter. Les préparations de ce médicament doivent se prendre au milieu du repas, pour éviter tout problème gastrique. Il faut compter entre 2 et 4 semaines de traitement pour ressentir les effets du traitement homéopathique antidépressif.

Avant de commencer tout traitement, il est impératif de demander l’avis de votre médecin traitant.

  • En formule liquide, il faut prendre entre 1 à 2 ml trois fois par jour ;
  • En extrait standardisé solide, il faut environ 300 mg trois fois par jour ;
  • En extrait standardisé liquide, il faut consommer 0,5 à 0,9 ml trois fois par jour ;
  • Pour la teinture mère, il faut prendre 3 à 6 ml trois fois par jour.

Les contre-indications de millepertuis

Comme tout autre traitement, cette molécule antidépressive possède des contre-indications et des effets indésirables. Il faut savoir que le traitement millepertuis ne doit pas être arrêté de manière subite, l’arrêt de ce traitement doit se faire progressivement. Ce traitement est contre-indiqué chez les personnes souffrantes de bipolarité. Par ailleurs :

  • Il est déconseillé chez les femmes qui allaitent ainsi que les femmes enceintes et les enfants de moins de 12 ans ;
  • Chez les personnes qui ont un problème d’infertilité, souffrant d’Alzheimer, dépression majeure, un déficit d’attention et hyperactivité et les schizophrènes.

Ce médicament n’a que peu d’effets indésirables quand il est pris aux doses qu’il faut. Cependant, il peut y a voir un effet sur le tube digestif, un effet photosensibilisant, une sensation de fatigue ou une allergie cutanée, une sécheresse buccale ou des troubles du sommeil. Ce médicament est utilisé en première intention en cas de dépression légère à modérée, la supervision du médecin traitant est obligatoire ainsi qu’une évaluation psychiatrique et psychologique préalable.

Article qui pourrait vous intéresser :  Les compléments de vitamine D pourraient contribuer à réduire l'inflammation chronique

C’est un médicament qui ne doit en aucun être pris à la légère. Même s’il est en vente libre, il a beaucoup d’inconvénients, surtout en ce qui s’agit des interactions avec les autres médicaments comme antivitamine K, la carbamazépine, la ciclosporine…