Que faut-il savoir sur le vaccin homéopathique ?

À l’approche de la saison hivernale, les étagères des pharmacies stockent de nombreux médicaments contre la grippe. Parmi les produits médicamenteux les plus plébiscités, on retrouve : Influenzinum et Oscillococcinum qui occupent une place prépondérante.

Ces médicaments homéopathiques en vente libre sont conçus pour prévenir ou traiter les états grippaux. Que ce soit de la fièvre, des courbatures, des frissons ou des maux de tête. Influenzinum est parfois appelé “le vaccin homéopathique” qui lutte contre la grippe.

Mais qu’est-ce que c’est vraiment ? De quoi sont-ils faits ? Focus !

Que faut-il savoir sur l’Oscillococcinum ?

Étonnamment, les Stars Grains de Boiron Labs sont fabriqués à partir d’organes de canard. Pour être encore plus précis, elles sont préparées du foie et du cœur du canard de Barbarie.

Cependant, les caractéristiques de l’Oscillococcinum sont principalement dues à son mode de fabrication. Par conséquent, un coup d’œil assez rapide à la notice d’emballage montre que l’extrait d’orgue de canard est, enfaîte, « dynamisé à 200K ». Cela signifie que le mélange principal fut dilué 200 fois, en fonction du principe de base de la dilution «korsakovienne».

En pratique, cela se fait comme ceci : les flacons contenant des extraits de foie et de cœur de canard sont d’abord complètement vidés avant d’être remplis d’eau. Ce processus est répété ainsi 200 fois. Évidemment, cela se traduirait par un rinçage du récipient 200 fois et une agitation à chaque rinçage. Il n’est donc pas exagéré de dire que le mélange final ne contient aucun ingrédient actif.

Article qui pourrait vous intéresser :  Meilleur antidépresseur homéopathique : l'homéopathie contre la dépression

Que faut-il savoir sur l’Influenzinum ?

À l’inverse du Oscillococcinum, l’Influenzinum, lui, est recommandé pour la prévention et pas pour le traitement des états grippaux. Pour cette raison, il peut, dans plusieurs cas, être mal présenté, comme étant un « vaccin » homéopathique pour lutter contre la grippe. Comme il peut être présenté par la pharmacie elle-même en tant que tel.

Cependant, il est important de rappeler que ce médicament n’a rien à voir avec un vaccin contre la grippe. Influenzinum est donc un produit qui est fabriqué à partir de la souche homéopathique Influenzinum 9CH.

Il s’agit d’une dilution des virus qui composent le vaccin contre la grippe de l’année qui est en cours (chaque année la composition est différente). « 1CH » est une dilution de 100 fois d’une goutte de l’ingrédient actif. Afin d’avoir 9 CH, il faut recommencer ce processus neuf fois de suite.

Or, le concept même du vaccin est de présenter un virus (ou fragment viral) inactivé au système immunitaire, afin qu’il puisse renforcer ses défenses. Par conséquent, lorsqu’un virus apparaît, le corps possède généralement les capacités nécessaires afin d’y faire face. De ce fait, Influenzinum n’a en réalité pas grand-chose à voir avec un vaccin contre la grippe.

Quelle est l’efficacité de ses vaccins homéopathiques ?

À priori, le mode de fabrication, ainsi que les compositions de ces produits, nous prouvent qu’ils n’ont pas grande efficacité face aux symptômes de la grippe. Néanmoins, les chercheurs l’ont quand même confirmé. L’ensemble des études indépendantes bien menées s’accordent à dire que ces produits ne sont pas plus efficaces qu’un placebo (comprimés sans principes actifs).

Article qui pourrait vous intéresser :  Comment soulager ses bouffées de chaleur grâce à l'homéopathie ?

De plus, les produits homéopathiques, n’ont nul besoin d’apporter une preuve de leur efficacité à l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) pour être agréés à la vente. Malgré le fait que l’Oscillococcinum était le produit d’automédication le plus vendu dans les pharmacies. Afin d’éviter la grippe, quelques mesures simples valent mieux que l’achat d’un remède fantastique, telles que :

  • se laver les mains assez régulièrement ;
  • limiter au maximum les poignées de main et les câlins ;
  • porter un masque quand on est en contact avec les autres ;
  • aérer fréquemment chez soi, quelques minutes par jour.