Soigner le mal des transports par l’homéopathie

Le quotidien de certaines personnes est plus mouvementé que celui des autres. Notamment celles qui développent une certaine fragilité sous forme d’allergies, ou même de mal de transports.

En général, ces petits bobos du quotidien gâchent la vie de la personne. Ils pourraient même, dans certains cas, faire que la personne évite tout simplement d’utiliser les moyens des transports.

Il existe bien des médicaments pour soigner non pas le mal en question, mais ses symptômes. Cependant, à long terme, il vaut mieux se soigner, et pourquoi pas soigner son mal des transports par le biais de l’homéopathie ? c’est notre thème.

Qu’est-ce que l’homéopathie ?

Pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, l’homéopathie est une méthode de soigner. Ce sans avoir recours aux produits utilisés dans la médecine traditionnelle.

Certains qualifieraient même cette pratique de « médecine douce ». Car selon les différents avis, ses résultats sur certaines maladies sont assez intéressants, notamment en ce qui concerne :

  • les allergies sous toutes leurs formes ;
  • les rhumes ;
  • les maladies bénignes comme l’angine, la pharyngite, etc.

La petite histoire de l’homéopathie

Le terme Homéopathie trouve ses origines dans le grec. Il se compose littéralement des deux mots « hómoios » qui veut dire similaire, et « páthos » qui pourrait se traduire par souffrance. Et bien que le bruit court que cette pratique a été créée en 1796, tout porte à croire qu’elle existe depuis bien plus longtemps que ça.

Article qui pourrait vous intéresser :  Comment intervient l'homéopathie pour soulager un bébé lors de la poussée dentaire ?

Par ailleurs, l’homéopathie repose sur l’idée que chaque mal se soigne, en administrant un remède qui :

  • utilisé en toutes petites doses, va guérir le mal ;
  • mais en grandes doses va produire exactement les mêmes symptômes que le mal en question.

C’est donc une méthode qui suppose le soin par le biais des symptômes.

Les avantages de l’homéopathie

Selon certaines recherches, l’homéopathie comporte plusieurs avantages pour le malade, notamment les suivants :

  • un meilleur contact avec la personne qui le soigne, donc plus de possibilités de s’exprimer sur son mal ;
  • c’est une manière douce de soigner certaines maladies chroniques ;
  • la possibilité de bénéficier d’un soin sur mesure, personnalisé, au cas par cas ;
  • l’absence de problèmes de contre-indication.

Il va de soi que, malgré ses avantages, l’homéopathie comporte également une part d’inconvénients. Certains parleront d’un éventuel effet placébo, mais aucune recherche sérieuse n’a été faite à ce sujet, jusqu’à maintenant.

Comment soigner le mal des transports par l’homéopathie ?

L’homéopathie dispose donc d’un remède efficace contre le mal de transports. C’est un remède standard que tous les homéopathes proposent à leur malade. Il s’agit du Cocculus indicus, à utiliser en cas de mal des transports qui serait accompagné de :

  • maux de tête ou de migraines ;
  • nausées ou vomissements, ou les deux ;
  • sensation de vertige ;
  • un mal-être général.

La posologie, quant à elle, se situe à 5 granules de Cocculus 9CH, à prendre au moment où vous vous apprêtez à sortir. Un dosage que vous pouvez renouveler en cas de besoin, ou si les symptômes s’aggravent.

Article qui pourrait vous intéresser :  Meilleur antidépresseur homéopathique : l'homéopathie contre la dépression

Une astuce naturelle de plus pour soigner le mal des transports

Par ailleurs, et encore plus facile à utiliser, et sans même avoir besoin d’un homéopathe, il existe une solution simple et naturelle. En effet, parce que nos grands-mères pensaient à tout, elles savaient déjà soigner ce type de mal, et ce, par le biais d’un seul aliment.

Il s’agit de la banane : à prendre, tout comme le remède prévu par l’homéopathie, juste avant de sortir. Vous allez voir, le résultat est tout simplement étonnant, la banane est un fruit qui ne vous veut que du bien.

Évidement, la recherche de remèdes naturels, ou même ceux prévus par l’homéopathie, est une manière de réduire sa consommation de produits chimiques. Ces produits chimiques ne peuvent pas vous faire du bien à long terme, mais ne jamais oublier, qu’il faut toujours en parler avec son médecin.